Deutsche Bank faillite à venir de la première banque européenne !

Informer, Conseiller, Accompagner

Deutsche Bank faillite à venir de la première banque européenne !

eutsche Bank, un Lehman Brothers en pire au coeur de l’Europe ?

Deutsche Bank a annoncé un vaste plan de restructuration ! Elle a aussi prévu la création d’une “bad bank” pour isoler pas moins de 74 Milliards d’actifs risqués. De nombreux experts s’inquiètent de la situation., On ne compte plus les actualités sur le sujet depuis quelques mois

Extrême exposition aux produits dérivés !

Le cas Deutsche Bank interpelle à cause de son exposition aux produits dérivés. Au 31 décembre 2018, ils représentaient 43.500 milliards d’euros.

Mr Philippe Herlin s’inquiète à juste titre, “Ce qui m’inquiète le plus c’est le fait que parmi les 17 principales banques européennes, la Deutsche Bank compte le plus grand nombre de salariés rémunérés plus d’un million d’euros par an, 643 exactement, devant Barclays (542) et HSBC (399)”, a t-il déclaré.

“À ce niveau, c’est de la pure prédation, c’est « prends l’oseille et tire-toi », on a l’impression que tout le monde se sert avant la faillite !

Dix ans après la faillite de la banque d’affaires américaine Lehman Brothers, l’inquiétude gagne les milieux financiers à propos de la Deutsche Bank. D’autant que la Deutsch Bank est présente à tous les niveaux de transaction en europe.

Dominique Strauss-Kahn, interrogé par l’AFP à l’occasion des dix ans de la faillite de Lehman Brothers, à précisé lors d’un long entretien:

“Nous avons fait quelques progrès, notamment dans les ratios de capitalisation des banques. Mais c’est très insuffisant. Imaginez que demain la Deutsche Bank ait des difficultés, ce n’est pas les 13.7% de capital dont elle dispose qui vont résoudre le problème! « 

Le cas Deutsche Bank est un tabou dans les milieux financiers

Un responsable macroéconomique d’une grande enseigne européenne, souhaitant conserver l’anonymat, explique : “C’est le maillon vulnérable de la chaîne à cause de son exposition aux produits dérivés”

Cette exposition s’éleverait à 48.000 milliards d’euros. Une somme colossale! À titre indicatif c’est plus de 24 fois le montant de la dette publique allemande.

Concrètement, le problème remonte aux prémices de la précédente crise financière.

Le géant allemand a spéculé sur les subprimes. Ce sont des produits financiers regroupant les crédits immobiliers accordés à des ménages américains insolvables.

En 2008 lors de la grande crise, la Deutsche Bank a tremblé… mais a tenu. En 2010 le gouvernement a opéré à la fusion de la Deutsch Bank la Postbank pour lui permettant de bénéficier de ses solides dépôts. Désormais, il se murmure qu’une nouvelle fusion, avec Commerzbank serait à l’ordre du jour.

“On sait tous que Deutsche Bank devra être renflouée lors de la prochaine crise, mais c’est un autre morceau que Lehman Brothers”, indique notre expert.

Ce dernier estime qu’un renflouement fera exploser la dette publique allemande de 60% à 90%. “C’est budgétairement gérable sur le papier, mais les conséquences sur le système financier seront désastreuses et on échappera difficilement à la panique bancaire”.

Le mécanisme est malheureusement connu : les banques auront peur de se prêter de l’argent entre elles sur le marché interbancaire et “très rapidement les crédits pour les ménages et les entreprises seront coupés, comme en 2008”, juge-t-il avant de prophétiser un sombre destin.

“C’est une grosse bombe à retardement, on sait que ça va exploser. On ne sait juste pas quand”.

Source : Deutsche Bank : doit-on craindre la faillite de la première banque européenne ?