Suroffre Pinel, attention aux zones d’investissement

Informer, Conseiller, Accompagner

Suroffre Pinel, attention aux zones d’investissement

On ne le répétéra jamais assez, les investissements permettant de réduire vore impôt, vous engage à louer le bien acquis ! Et évidement ce dernier doit être louable.

Or on constate depuis quelques mois une réelle suroffre Pinel dans certaine zone. Tout d’abord nous vous conseillons vivement une étude préalable à tous vos investissements immobiliers.

Ensuite, le dispositif de défiscalisation locatif Pinel, ex Duflot, rencontre un vif succès depuis aux modifications de ses conditions d’accès en septembre 2014. Ce n’est pas une raison pour oublier la votre !

Le succès d’un investissement locatif est étroitement lié à la localisation du bien immobilier. Le Laboratoire de l’Immobilier alerte les investisseurs sur les risques locatifs dans certaines zones.

Eligibilité supplémentaire de certaines communes

La réforme des investissemnts Pinel en septembre 2014 a défini un nouveau zonage, rendant éligibles au dispositif de nombreuses communes situées en zone B2 après obtention de l’agrément préfectoral !

Or toutes ces communes ne subissent pas une tension particulière sur leur marché locatif. Ces zones sont identifiables notamment par une pénurie de logements, un faible taux de vacance ou encore une faible activité de construction comme cela est constaté pour les agglomérations classées en zones Abis et A.

Depuis 2013, 830 agréments préfectoraux ont été délivrés, beaucoup trop selon le Laboratoire de l’Immobilier, expert indépendant sur les programmes immobiliers neufs, ce qui provoque une suroffre Pinel dans ces zones !

Ce type d’agrément donné beaucoup trop rapidement et trop facilement peut avoir des conséquences dramatique dans un investissement patrimonial.

Surtout si l’investisseur ne trouve pas de locataire, ou se trouve dans l’obligation de minorer fortement les loyers du bien ainsi acquis. Le rendement de l’opération en sera par conséquent bien moins intéressant.

Suroffre Pinel dans certaines zones

Ce spécialiste a donc répertorié 17 agglomérations classées en zone B1 et 47 classées en zone B2 où la prudence est de mise.

  • Vichy,
  • Bourg-en-Bresse,
  • Troyes,
  • Saint-Brieuc,
  • Chartres,
  • Douai,
  • Lens
  •  Le Havre

seraient des communes à éviter, car leur marché locatif est parmi les plus détendus.

  • Gap,
  • Pont-Audemer,
  • Quimper,
  • Angers,
  • Laval,
  • Poitiers
  • Metz

figurent parmi les 25 agglomérations à surveiller, et dans lesquel l’investissement Pinel reste envisageable, mais neccisste des précautions et une analyse plus poussée du marché et de l’investissement en question.

[os-widget path= »/patozconseils/prenons-rendez-vous » of= »patozconseils » comments= »false »]

source: Le Laboratoire de l’Immobilier

Laisser un commentaire